Timide réouverture des classes hier
By On 4 Sep, 2018 At 05:37 PM | Categorized As Featured, Hot news | With 0 Comments

Timide réouverture des classes hier : cérémonie officielle et faible présence d’élèves dans les établissements scolaires. Dispersion par la police, à coups de gaz lacrymogènes de la marche appelée par des syndicats d’enseignants sous le titre « Petro-Education ».

-Les protestataires, dont le coordonnateur de l’UNNOH, le professeur Josué Mérilien, ont renouvelé leur engagement à poursuivre la mobilisation pour exiger l’arrestation des dilapidateurs du fond petro caribe.

Ils annoncent la poursuite de la mobilisation le vendredi 7 septembre prochain, et pointent du doigt le ministre Pierre Josué Agénor Cadet comme un véritable corrupteur.

*Le président du sénat, Joseph Lambert, confirme la disponibilité du rapport de la commission spéciale chargée d’analyser le dossier du premier ministre nommé Jean Henry Céant. Il rejette les allégations selon lesquelles le parlement empêche le premier ministre nommé de présenter sa déclaration de politique générale.

Selon lui, le Président Jovenel Moise et le premier ministre nommés sont plutôt les vrais responsables du blocage du dossier.

Le sénat est dans l’attente du document de politique générale du premier ministre nommé et de la liste des personnalités qui feront partie de son cabinet ministériel afin de l’inviter au sénat, indique le parlementaire.

-Sur un autre plan, Joseph Lambert dénonce le silence de l’exécutif et des organisations de droits humains, une semaine après le lancement d’une grenade contre sa résidence privée. Un agent de police a été blessé à l’occasion.

-Le sénateur Joseph Lambert annonce la révocation de l’agent de sécurité qui avait récemment molesté des journalistes au Palais Législatif.

*Mécontentement et manifestation hier aux Gonaïves contre le manque de moyens de l’Hôpital La Providence suite au décès de l’étudiante Blondina Sherley Dorcé admise dans ce centre hospitalier après son électrocution. Les protestataires dénoncent le fait que les autorités ne fournissent pas suffisamment de moyens aux hôpitaux.
*Reprise, hier, des activités commerciales, de transport et autres à Portail Léogane, où des groupes armés de Cité Plus et de Village de Dieu s’affrontent depuis quelques jours.
*Grève à l’Hôpital La Paix, à Delmas 33, où le syndicat des travailleurs de santé exige le départ des responsables pour détournement de fonds et malversations.

Les protestataires pointent du doigt la directrice Rosalina Assad, l’administrateur Georges Guillaume et le chef du personnel comme responsables des actes de malversation perpétrés au sein de cet hôpital. Ils annoncent la poursuite de la mobilisation jusqu’à la satisfaction de leurs revendications.

About -

Leave a comment

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>