Le président du Comité national de lutte contre la traite des personnes attire l’attention du Protecteur du citoyen sur un ensemble de dérives commises dans le secteur religieux. Dans une correspondance, Fils-Lien Ely Thélot a dénoncé des cas de traite de personnes, d’abus sexuels et d’autres pratiques dégradantes perpétrés par des leaders religieux et dans des orphelinats appartenant à des missions religieuses. aussi, la vidéo d’un soi-disant pasteur maltraitant un enfant sous prétexte de guérison qui circule sur les réseaux sociaux est la dernier scandale qui a fait sortir le président du CNLTP de son silence.
By On 31 Aug, 2018 At 06:31 PM | Categorized As Featured, Hot news | With 0 Comments

D5B44E70-746A-4751-9347-7846BA2E99DA

Plusieurs cas de traite de personnes et d’abus sexuels touchant principalement des mineurs placés en orphelinat ont impliqué certaines missions évangéliques et de groupes religieux. En ce moment même, il existe une vidéo en circulation qui montre un certain prophète en train de maltraiter une petite fille en toute quiétude», s’indigne Fils-Line Ely Thélot.

Sur cette vidéo, on y voit un homme vêtu d’une longue robe blanche et d’un pantalon rouge saccager un enfant d’environ cinq ans. Pendant près de cinq minutes, l’homme qui affichait un air bizarre comme s’il était animé par un esprit agitait l’enfant dans tous les sens. Il le lançait en l’air, le tapotait, le tenait par une jambe et le traînait par terre. Il le suspendait en l’air en le tenant par les cheveux tandis que trois autres femmes similairement vêtues tournaient et dansaient autour de lui sous le regard d’une assistance composée pour la plupart de femmes.

 

Plusieurs voix se sont déjà élevées au sein de la société haïtienne pour exprimer leurs préoccupations par rapport à des pratiques dégradantes à l’encontre des femmes dans plusieurs assemblées religieuses du pays», rappelle Fils-Lien Ely Thélot. Il estime que ces pratiques qui portent atteinte à la dignité et aux droits de la personne peuvent contribuer à la banalisation de la traite au travers de toutes les formes qu’elle pourrait adopter.

Le président du Comité national de lutte contre la traite des personnes appelle le Protecteur du citoyen à intervenir «en vue d’une meilleure protection des droits des pratiquantes et des pratiquants de la foi sur l’ensemble du territoire national». Considérant le rôle du secteur religieux pour le maintien de la cohésion du tissu social, Fils-Lien Ely Thélot pense qu’il serait regrettable que les dérives orchestrées par certains en viennent à éroder la confiance de la communauté dans toutes les institutions religieuses. Il conseille au Protecteur du citoyen à entreprendre un dialogue avec les représentantes et représentants de ce secteur afin d’éviter que le pire ne se produise. «Pire que les scandales financiers, pire que les nuisances sonores, le phénomène de la traite des personnes et de la maltraitance des enfants risque de produire une onde de choc dans le secteur religieux haïtien», prévient Fils-Lien Ely Thélot.

Les dérives enregistrées dans les assemblées religieuses interpellent le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince.

« Ces cas m’interpellent », a confié Me Ocname Clamé Daméus. Il souligne qu’une cellule a été créée au sein du parquet en vue d’enquêter sur ces cas au sein des églises. Le chef du parquet souhaite savoir s’ils se répètent dans plusieurs églises de la capitale. Dans le cas spécifique de l’enfant maltraité par le «prophète» de la vidéo, le commissaire du gouvernement confirme qu’il est en train de travailler sur ce dossier afin d’identifier le pasteur et l’emplacement de l’église. Pour le moment, Me Ocname Clamé Daméus affirme qu’il n’est pas en mesure de qualifier l’infraction. Mais si des résultats d’analyse médicaux prouvent qu’il y a eu traumatismes, le pasteur risque un an à trois ans de prison pour voie de fait, selon Ocname Clamé Daméus

RADIO TELE THIM…

About -

Leave a comment

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>