Wilcoy Sandra Jules
By On 25 Oct, 2017 At 08:04 PM | Categorized As Featured, Haiti Political News, Hot news, Petit-Goave News | With 0 Comments

Cessez donc de tout mélanger !!
Madame Gislène Codio,
22831317_10211171722190345_745849664_o (2)Loin de moi l’idée de vouloir faire du tac au tac avec vous. En tant qu’administratrice de la radio Thim FM et ancienne mairesse de la commune de Petit-Goâve, je ne saurais être animée d’une quelconque intention de faire du tac au tac avec vous. Mon plus grand désir a toujours été de voir tous les petit-goâviens unis pour l’avancement de la commune.
Souffrez quand même que j’apporte certaines précisions pour vous. En effet, je constate qu’animée du désir de voler à la rescousse de vos confrères (Zicout et Eugène), vous avez apparemment perdu votre lucidité et, du coup, votre capacité à bien comprendre un texte. Mais bon !
Dans ma note, publiée le mardi 24 octobre 2017, il est mentionné que « nous nous réservons le droit de demander aux autorités compétentes, la mise en mouvement de l’action publique contre les auteurs de ces actes diffamatoires à savoir Messieurs Eugène Raymond et Zicout Mackendy le moment venu pour le délit de diffamation, conformément à la loi ».
Je crois en votre capacité à comprendre que tout auteur d’une diffamation est passible d’être poursuivi en justice par la victime de l’acte diffamatoire, le cas échéant d’être tenu pour coupable, dans la mesure où il ne parvient pas à prouver son innocence. Dans ma note, j’ai dénoncé avec la plus grande véhémence, les propos diffamatoires émis à l’endroit de la personne de Jacques S. Thimoléon, PDG de Thim FM, et à mon endroit, par les soi-disant journalistes Eugène Raymond et Zicout Mackendy.
Ces derniers, sans aucune pudeur (manipulés par je ne sais quelle main politique), avait fait des allégations sur moi et sur le PDG de la radio insinuant dans leur message que « chak fwaw viktim anba bouch Ephesien Joseph ” neg palmis” di Thimoléon Sandra ak Hypolite Mesi. Siw viktim zak Ephesien Fe mesaj la pase sou tout gwoup Pou lemond konnen zak Thimoléon ak sandra Nan ti-Gwav ». Selon ces propos, que je qualifie de diffamatoires, vos confrères laissent entendre que nous, le PDG et moi, sommes cachés derrière chaque prise de parole d’Ephésien Joseph dans son émission. Je me demande quelles preuves dont ils disposent pour soutenir de tels propos.
Je voulais faire comprendre à vos confrères qu’il est malhonnête (Dieu sait à quel point crapuleux) de vouloir exprimer leurs désaccords politiques en se servant d’une quelconque couverture de journalistes. Je répète, pour vous, vos collègues et tous les autres contempteurs, que la radio Thim est une institution qui change l’image de Petit-Goâve en matière de radiodiffusion. Il était tant que nous ayons chez nous un média capable de concurrencer les plus grands médias du pays. Bref.
Pour l’heure, l’administration de la radio télé Thim n’a jamais reçu une plainte formelle venant d’un membre de la population contre l’un de ses employés. Mais combien de fois avez-vous tenté, vous et vos acolytes, d’exercer votre « droit de réponse » à la radio Thim FM ? Combien de fois l’administration de la radio vous a-t-elle privé d’un tel recours ? Combien de fois avez-vous adressé une correspondance à la radio pour dénoncer ce que vous critiquez chez l’un de nos journalistes ? La radio vous aurait très certainement remercié pour votre contribution à son amélioration et, ainsi, vous auriez été utile à la communauté. Mais vous ne l’avez jamais fait. Même si nous trouvons un peu louche que des journalistes, membres d’un média, cherchent à discréditer un autre média. N’est-ce pas un problème d’éthique ? N’est-ce pas une compétition déloyale ?
En réalité, aussi obscurantistes que vous soyez, vous reconnaissez quand-même que Thim FM a révolutionné le secteur médiatique petit-goâvien. Et c’est ce grand succès qui vous tracasse autant. Vous comprenez que la population ne cessera de faire l’éloge des fondateurs de ce bien communautaire. En conséquence, vous montez au créneau pour nous discréditer. Honteux !
Je dois préciser pour vous, Gislène Codio, que contrairement à ce que vous pensez, je peux me targuer d’être en odeur de sainteté devant la justice et devant vous. En 2004, je n’ai nullement piétiné la constitution puisqu’à l’époque, je n’étais pas élue mais nommée dans le conseil d’administration communale de Petit-Goâve. J’ai servi ma commune pendant plusieurs années comme mairesse. C’est sous l’administration de Jocelerme Privert que la Cour supérieure des Comptes et du Contentieux administratif m’avait donné mon certificat de décharges. Vous vous rappelez ? Si j’avais mal géré les fonds publics, ou avais été mêlée dans des affaires sales, je ne serais pas là aujourd’hui.
En outre, je dois vous informer que j’ai fait toutes mes études primaires chez les sœurs de Petit-Goâve. De la seconde à la Philo, j’ai été au collège Méthodiste de la ville où j’ai été présidente de ma promotion. J’ai grandi dans ma ville bercée dans la politique, car ma famille faisait de la politique active. Pas comme vous qui prétextez de faire du journalisme mais qui êtes en réalité les marionnettes de certains politiciens de la ville. Pauvres vous !
Vous connaissez ma mère. Vous connaissez mon oncle Hubert Deronceray ! Vous connaissez certainement mon grand frère Frantz Sagaille. Je n’ai jamais été une opportuniste. Sinon, je ferais ce que vous faites aujourd’hui. Mais j’ai lutté pour avoir mon diplôme en sciences diplomatiques et beaucoup de certificats nationaux et internationaux. Et la ville ne peut rien me reprocher sinon m’être consacrée à son service. Alors « Miss Ronde » ratée, prenez le temps de comprendre avant d’écrire un quelconque texte pour défendre vos confrères. Cessez donc de tout réduire à la politique.
La radio Thim continuera de servir la population petit-goâvienne et de rehausser l’éclat de notre chère commune, comme aucun média n’a jamais pu le faire. Prière d’annoncer à vos amis que l’administration de la radio reste très ouverte à tous ceux qui veulent formellement porter plainte contre l’un de nos journalistes moyennant qu’ils viennent avec des arguments solides. Dites-leur qu’il est encore temps de sortir de ce jeu obscurantiste et sordide.
Mes salutations !
Wilcoy Sandra Jules
Administratrice de Thim FM

About -

Leave a comment

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>